Simulez votre rachat de crédit

Jusqu'à -60% sur vos mensualités

 

Gratuit & sans engagement

En 2014, les taux d’intérêt des crédits ont baissé de mois en mois favorisant le regroupement de crédit et assouplissant les critères d’octroi. Cependant, quelle tendance peut-on prévoir pour 2015 ?

Crédit : quel taux pour 2015 ?

Tout au long de l’année 2014, les taux d’intérêts n’ont cessé de baisser. Sur une durée de 20 ans, ils ont reculé de près d’un point de base en seulement 12 mois.

Ainsi, les taux d’intérêts (immobilier) sont passés de 3,55 % en janvier 2014 à 2,65 % le mois dernier. Cependant, pour la nouvelle année, nombreux sont les observateurs qui prévoient une poursuite de cette tendance baissière, mais d’autres pronostiquent aussi une stabilisation des taux (voir un redressement des taux) dans les semaines à venir.

Par ailleurs, en ce début d’année, force est de remarquer que la météo des taux est au beau fixe pour les potentiels acquéreurs ou pour ceux qui souhaitent optimiser leurs finances via un regroupement de crédit.

Pour les taux, 2015 semble être dans la continuité de 2014, les emprunteurs peuvent en profiter et ne doivent plus hésiter à solliciter un intermédiaire financier afin d’obtenir les meilleures offres en vigueur.

Regroupement de crédit : quelle tendance pour 2015 ?

Comme le rappelle les principaux observatoires, les taux des crédits sont toujours à la baisse et historiquement bas. Dans un tel contexte, il peut être intéressant pour les tenants de crédits de réaliser une opération de regroupement de crédits afin de profiter des conditions actuelles intéressantes.

Comme en 2014, les prérequis pour un rachat de crédit ne changent pas, il est recommandé que l’écart entre le taux initial et le taux proposé pour le rachat dépasse 1 % (voir 0,7 % si la durée de prêt est supérieure à 20 ans).

Par ailleurs, les indicateurs montrent que tous les facteurs qui favorisent le regroupement de crédit sont sur la même tendance que 2014.

Les prêteurs continuent d’emprunter de moins en moins cher sur des durées longues, les taux de l’OAT 10 ans de la France ne cessent de battre des records (0,96 % en décembre), les conditions d’octroi sont particulièrement souples

Les conditions de crédits dépendront du niveau des taux

L’année 2015 devrait être à nouveau une année de taux très compétitif puisque la conjoncture économique (risque élevé de déflation, chômage record, consommation en berne…) pousse la BCE (banque centrale Européenne) à prendre des mesures nécessaires afin de relancer la consommation et la machine économique.

Cela implique de mettre, à disposition des prêteurs, plus de liquidité ce qui signifie que les taux d’intérêts pourraient encore reculer et que les conditions de crédits pourraient être assouplies.

Ainsi, on pourrait bien observer le record du taux moyen de décembre 2014 battu durant les premiers mois de 2015 et des critères d’accès aux crédits plus légers.