Simulez votre rachat de crédit

Jusqu'à -60% sur vos mensualités

Vous êtes ?

Gratuit & sans engagement

Dans le cadre d’une opération de regroupement de crédits, l’analyste en charge de l’étude procède à un calcul, celui du reste à vivre.

Définition du reste à vivre

Le reste à vivre est un indice faisant partie des critères de recevabilité d’une demande de rachat de crédits, il correspond aux revenus du foyer moins les dépenses récurrentes.

Les revenus correspondent aux salaires (emprunteur et co-emprunteur), pensions (alimentaires, invalidité), allocations (logement, familiale) ainsi que les autres revenus.

Les dépenses récurrentes correspondent aux mensualités de crédits, loyer (ou mensualité du prêt immobilier) pensions versées et aux factures (eau, électricité, chauffage, assurances, téléphone, internet, etc…).

Méthodes de calcul du reste à vivre

Voici les deux calculs à retenir pour l’indice RAV.

  • REVENUS – DEPENSES = RESTE A VIVRE
  • (RESTE A VIVRE / REVENUS) X 100 = TAUX DE RESTE A VIVRE

Ces calculs sont systématiquement réalisés par les experts analystes, c’est un indice obligatoire pour le montage d’un dossier de financement.

Exemple de calcul d’un reste à vivre en rachat de crédit

Voici un exemple de calcul du RAV.

Un ménage propriétaire ayant des revenus de 2 000 € et des dépenses de 1450 € disposent d’un reste à vivre de 550 € (2 000 € - 1450 €). Le taux de reste à vivre est donc de 27,5 % (550 € / 2000 € X 100).

Le reste à vivre n’est pas le seul indice pris en compte dans l’étude d’un dossier de financement, il y a également le taux d’endettement, la capacité de remboursement ou encore la quotité hypothécaire dans le cadre d’un financement avec garantie.


Nos horaires

Du lundi au vendredi : 9h - 18h
Le samedi : 9h - 13h

Demande de rappel
Laissez nous vous appelez !
Certifié ISO 9001
AFAQ ISO 9001
Responis est un organisme engagé et a obtenu sa certification ISO 9001 en 2009.