Durant le mois de Septembre, les élèves des différentes écoles françaises font leurs rentrées. Cette année, les conseillers bancaires vont également préparer la leurs, notamment à cause de la baisse des taux.

Une baisse des taux qui dure

Les taux d’intérêt des prêts immobiliers subissent des baisses consécutives depuis le début de l’année 2016.

Les interventions de la Banque centrale européenne sur le marché de liquidités continuent de faire baisser les taux qui, en juin 2016 atteignaient 1,62% en moyenne (chiffre de l’Observatoire Crédit Logement). Ces baisses profitent à l’ensemble des emprunteurs propriétaires, même ceux qui avaient obtenu des conditions intéressantes il y a quelques mois.

Toutefois, même si les taux actuels sont très bas, encore faut-il pouvoir prétendre aux meilleures offres en vigueur. A savoir que la majorité des emprunteurs remboursent actuellement des taux moyens supérieurs à 3%.

Par ailleurs, afin de pouvoir obtenir les conditions avantageuses de taux, l’emprunteur peut solliciter son conseiller bancaire dans le but d’une renégociation du taux d’intérêt de son prêt immobilier.

Renégocier on faire racheter son crédit ?

Dans le cadre de la réduction du taux d’intérêt de son prêt immobilier, l’emprunteur dispose de plusieurs solutions.

La première est généralement de contacter son banquier afin d’organiser un rendez-vous qui aura pour but de revoir les conditions de remboursement du prêt immobilier afin que celui-ci profite des conditions actuelles.

Cependant, il est parfois difficile de se faire entendre par son conseiller sans avoir recours à la concurrence. Dans ce type de situation, l’emprunteur peut également recourir à un rachat de crédit afin de revoir ses conditions de remboursement avec un autre organisme.

 Les propositions peuvent être intéressantes mais l’emprunteur doit prendre en compte les pénalités de remboursement anticipé, pouvant atteindre 3% du capital restant dû ainsi que les frais de dossier (ses frais peuvent être négociés également).

Dans tous les cas, préparer sa rentrée avec son banquier peut être intéressant pour profiter des taux bas des prêts immobiliers.