Mettre de l’argent de côté est la discipline dans laquelle 87 % des Français excellent. La prudence est de rigueur en raison de l’incertitude financière et de la peur de l’avenir dans l’Hexagone.

Les ménages français privilégient l’épargne sans risque

Les particuliers considèrent que déposer une somme d’argent dans des placements dits « à risque » présente un trop grand danger sur leurs économies à court et long terme. La recherche d’une certaine sécurité financière est la raison principale pour laquelle ils sont nombreux à épargner donc ils préfèrent déposer leurs liquidités dans des comptes réglementés.

En mettant de l’argent dans ces comptes, les épargnants ont la certitude de garder la totalité du montant déposé et de pouvoir retirer leurs liquidités lorsqu’ils le souhaitent. Même si les intérêts perçus des comptes réglementés par l’Etat sont très faibles dus aux taux bas, les particuliers continuent d’épargner dans les comptes sans risque tels que le livret A.

Les ménages veulent faire face à l’incertitude en épargnant

La sécurité économique prime sur la rentabilité des placements pour les Français. L’année 2016 devrait être une année record pour l’épargne liquide sur le territoire national.

La conjoncture économique incite à la prudence, les Français font de moins en moins confiance aux marchés financiers et sont toujours moins nombreux à souscrire des assurances-vie. Le motif de spéculation s’éteint petit à petit tandis que le principe de précaution prend son envol face à l’incertitude économique et financière que ressentent les particuliers.

Les ménages restent également très fidèles à leur épargne puisqu’elle assure une aide importante en cas de coups durs ou pour financer un nouveau projet de vie. Parmi ses voisins européens, la France a été le pays où les ménages ont le plus sollicité les contrats d’épargne sans risque alors que les sommes d’argent déposées dans ces livrets ne rapportaient quasiment rien.