Simulez votre rachat de crédit

Jusqu'à -60% sur vos mensualités

 

 

Gratuit & sans engagement

Une étude au niveau mondial montre que les jeunes épargnants restent assez conservateurs mais souhaitent des gains élevés  dans un délai rapide.

Les jeunes épargnants prudents face à l’épargne

Selon une enquête mondiale réalisée par le Legg Mason, un gestionnaire d’actifs britannique, les jeunes entre 19 et 39 ans sont conservateurs quand il s’agit de de leurs placements.

En effet, il est à noter que 24 % de leurs actifs sont ainsi placés en monétaire, 9 % pour l’or, les obligations, l’immobilier et les actions sont à 17, 18 et 19 %. Les placements considérés comme non traditionnels ne dépassent pas 9 %, pour finir les autres placements représentent 4 %.

Les objectifs d’investissements principaux de cette génération sont de bénéficier d’un niveau de vie confortable, épargner pour sa famille et les études des enfants et pour finir se constituer une bonne épargne-retraite.

Epargne en France

Même si les jeunes restent prudents, paradoxalement ils souhaiteraient bénéficier de taux d’intérêts élevés pour percevoir des meilleurs rendements.

Ils se détournent des placements comme le livret A qui propose des taux d’intérêt relativement bas, proche de zéro, ce qui ne donnent pas envie de garder son argent sur ses comptes qui « rapportent » peu en terme de rendement.

Il est vrai que le taux d’intérêt est ce qui pousse à placer son argent au lieu de thésauriser, avec un risque assez faible de perte. Mais celui-ci doit être à un niveau assez haut pour que l’épargnant décide de ne pas effectuer de retraits d’argent.