Une augmentation de 40% l’année dernière, pour les cas de règlement à l’amiable entre particuliers et établissements financiers. La majorité concernant l’épargne salariale.

Demande de médiation pour les épargnants

De plus en plus d’épargnants choisissent de se tourner vers l’AMF (médiateur de l’autorité des marchés financiers) lors des litiges avec des établissements financiers, pour les régler à l’amiable. L’AMF ne peut intervenir que si l’entreprise dispose d’un agrément d’un Etat membre de l’UE (union européenne), dans le cas contraire, il faudra saisir la justice.

En effet, l’an dernier les demandes de médiation ont connu une forte progression, une hausse de 40%, selon le médiateur de l’AMF. En l’espace de quatre années les chiffres ont pratiquement doublé. Il est à noter que dans plus de 60% des cas, les épargnants obtiennent gain de cause.

Les épargnants sont pour la plupart mécontents des sites de Forex, un marché mondial où il est possible d’échanger les monnaies et l’épargne salariale.

Epargne salariale : forte demande de médiation

Les salariés ayant une épargne salariale font de plus en plus appel au médiateur, en 2015 il y’ a eu une augmentation de 129% des dossiers reçus.

La cause principale est que les épargnants éprouvent des difficultés à récupérer leur épargne par déblocage anticipé. Le plus souvent parce qu’ils ne font pas la différence entre plan d’épargne entreprise (PEE) qui est bloqué 5 ans au minimum et plan d’épargne pour la retraite collectif (Perco), le Perco est en effet bloqué jusqu’à la retraite.