Selon l’INSEE, la croissance Française a atteint 0,5% au deuxième trimestre 2013, un reprise encore fragile.

Croissance en hausse, un miracle ?

Le gouvernement tablait sur une reprise de la croissance en 2013, l’INSEE le confirme aujourd’hui pour le deuxième trimestre : +0,5%.

Cette légère reprise a notamment été possible grâce à une hausse des dépenses dans plusieurs secteurs :

  • Biens de consommation (+0,4%)
  • Dépenses énergétiques (avec pour cause le printemps hivernal)
  • Investissement des entreprises en faible diminution (-0,1% contre -0,9% au premier trimestre)
  • Exportations en hausse (+2%)

« Nous sommes sur le bon chemin »

C’est ainsi que s’exprimait le premier ministre Jean-Marc Ayrault en parlant de la croissance. Le gouvernement se réjouît de cette situation mais la France n’est pas la seule dans cette position.

En effet, ce regain de croissance est visible à l’échelle Européenne (+0,3% contre -0,3% le trimestre précédent). Le taux de croissance de certains pays voisins est également dans le vert au deuxième trimestre : +1,1% pour le Portugal +0,7% pour l’Allemagne et la Finlande ou encore +0,2% pour l’Italie.

Faut-il être confiant sur l’avenir ?

De nombreux économistes connaissent parfaitement le cycle de l’économie, après la crise vient le retour de la croissance.

Ce retour à la croissance sera systématique mais il est difficile de donner des dates précises sur son arrivée. Les courants économiques sont assez divergents à ce sujet, notamment lorsqu’il faut évoquer une intervention de l’Etat ou non.