Le gouvernement abandonne la garantie universelle des loyers, un dispositif permettant de lutter contre l’exclusion des locataires.

La GUV : qu’est-ce que c’est ?

La garantie universelle des loyers est un dispositif français qui découle de la loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové (loi ALUR). La GUV fournit une garantie pour les loyers impayés dans l’article 23, l’Etat est donc un garant.

Cette mesure avait été prise en mars 2014 pour lutter contre l’exclusion et favoriser l’accès au logement, 28 grandes agglomérations devaient être concernées par cette loi.

L’abandon de la GUV

Le gouvernement du premier ministre Emmanuel Valls a freiné son développement, la limitant à l’encadrement des loyers à Paris contrairement aux 28 grandes agglomérations prévus. La GUV aurait coûté 400 millions d’euros.

De plus, la garantie universelle des loyers est abandonnée pour laisser place à «VISALE», un dispositif ne prenant pas en compte les salariés en CDI et les chômeurs contrairement à la GUV, applicable le mercredi 20 janvier 2016. Le coût de VISALE (Visa pour le Logement et l'Emploi) serait estimé à 120 millions d’euros, un coût fortement moins élevé que la GUV.

Loyers : locataires endettés

En France, beaucoup de ménages n’arrivent pas à payer leur loyer à la fin du mois, la part de leurs revenus accordée aux crédits est parfois trop importante.

Des solutions existent comme par exemple le rachat de crédits qui permet de diminuer ses mensualités grâce à un allongement de la durée du prêt. Ce financement permet de rééquilibrer les dépenses liées aux emprunts par rapport aux capacités actuelles et futures du ménage locataire. Le loyer est d’ailleurs pris en compte dans l’étude de faisabilité.