Simulez votre rachat de crédit

Jusqu'à -60% sur vos mensualités

 

 

Gratuit & sans engagement

Pour la première fois depuis 2013, le nombre de chômeurs n’ayant pas du tout travaillé dans le mois a baissé de 11 100 en août. La France compte désormais 3,413 millions de demandeurs d’emploi.

Baisse du chômage : quelques chiffres

Selon les données publiées par le Pôle emploi, les chiffres mensuels du chômage s’inscrivent en baisse avec 11 100 demandeurs d’emploi de catégorie A de moins, c’est-à-dire, ceux qui n’ont pas travaillé dans le mois.

Cela ramène le total des chômeurs à 3 413 000, soit -0,3 % en métropole. Cependant, la baisse est moins importante si on ajoute les demandeurs d’emploi ayant en partie travaillé dans le mois (-5 800).

La baisse est même à relativiser au vu de la forte augmentation en août des sorties de Pôle emploi (+ 14 %) pour cessation d’inscriptions ou défaut d’actualisation.

En fait, 227 000 demandeurs d’emploi inscrits sont ainsi sortis des listes du Pôle emploi, soit 28 000 de plus qu’en juillet.

Baisse du chômage : une première baisse depuis octobre 2013

Dans les statistiques publiées par Pôle emploi, la baisse du chômage est beaucoup plus marquée pour les 25-45 ans. Elle constitue une première depuis octobre 2013.

Par ailleurs, aucun observateur n’imagine à ce stade que cette baisse du chômage du mois d’août marque le début d’une reprise durable sur le marché de l’emploi.

La reprise progressive du marché de l’emploi impliquera préalablement de renouer avec une croissance raisonnable, au moins 1,5 %. Or, les autorités ne prévoient qu’une croissance de 0,4 % cette année et 1 % l’année prochaine.

Autrement, malgré cette baisse, les chiffres mensuels ne peuvent pas être considérés comme un facteur de prévision.

Par ailleurs, les récentes publications de l’INSEE sur le deuxième trimestre 2014 montrent des points encourageants sur le marché de l’emploi avec plus de 8 000 postes créés dans les secteurs concurrentiels.

Lutte contre le chômage : le gouvernement veut renforcer ses dispositifs

Dans sa lutte contre le chômage, le gouvernement veut continuer à miser sur la montée en puissance de ses dispositifs notamment le pacte de responsabilité, pour relancer l’activité économique et le marché de l’emploi.

Les autorités poursuivent la politique de l’emploi entamée depuis 2012 en tentant de renforcer les dispositifs déjà existants malgré de lourdes contraintes budgétaires.

Après le renforcement d’emplois d’avenir, le gouvernement a annoncé récemment la mise en place de nouvelles mesures en faveur de l’apprentissage tout en favorisant les aides liées au contrat de génération.