Pour l’OCDE, le taux de chômage en France va continuer à augmenter jusqu’à la fin 2014, l’organisation internationale préconise à la France de réaliser des reformes structurelles.

Chômage dans la zone Euro, l’OCDE prévoit une hausse en France

Selon l’organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) la courbe du chômage devrait atteindre plus de 12 % sur l’ensemble de la zone euro et environ 11.2 % en France au quatrième semestre 2014.

Selon l’organisation internationale, la France est touchée par un chômage persistant depuis le début de la crise économique car, elle n’arrive pas à réformer de manière structurelle son marché de travail.

Pour l’OCDE, il sera difficile, voire impossible pour le gouvernement d’inverser la courbe du chômage en France d’ici à la fin de l’année.

En effet, si le chômage continu à augmenter, c’est en raison de la conjoncture économique car, la demande et la consommation des biens et services sont toujours en berne.

Dans ses prévisions, l’organisation table sur une augmentation du nombre de chômeurs de longue durée comme celui de courte durée.

Les jeunes plus touchés dans les prévisions de l’OCDE

Avec un chômeur sur quatre, la situation des jeunes chômeurs est particulièrement inquiétante pour l’OCDE, le nombre des jeunes 14-25 ans sans emploi, ni qualification a explosé et atteint 14 %.

Selon les estimations, ce nombre a progressé de 2,8 points entre 2007 et 2012. Cette catégorie de chômeur est la plus exposée en France.

Dans sa note, l’organisation internationale a toutefois donné quelques bonnes perspectives à certaines mesures du gouvernement.

L’OCDE estime que les emplois d’avenir et les contrats de génération sont une réelle avancée dans la lutte contre le chômage. Elle préconise au gouvernement de cibler totalement ces mesures sur les jeunes et seniors défavorisés.

Chômage et le rachat de credit, Responis vous répond

Peut-on racheter ses emprunts lorsqu’on est en chômage ? Telle est la question que se posent nombreux Français depuis la dégradation du marché de travail.

Comme toute opération bancaire, le regroupement de crédit nécessite une étude personnalisée sur la situation financière et professionnelle de chaque emprunteur souhaitant regrouper ses crédits.

Les banques ont besoin des garanties pour se protéger contre un possible défaut de remboursement.

Dans une situation de chômage, il sera difficile de trouver une banque qui accorde un regroupement de crédit, cependant, seule une simulation de rachat de crédit pourra évaluer la faisabilité d’un projet de regroupement de prêt.

Certifiée ISO 9001 depuis 2009 pour la qualité de ses services, la société Responis propose gratuitement une simulation de rachat de credit à tout emprunteur (propriétaire ou locataire) désirant réduire ses charges mensuelles.