En juillet 2015 aura lieu la modulation des allocations familiales en fonction des revenus des ménages, ce qui impactera 10% des ayant droits.

Les familles nombreuses les plus aisés concernées

Les Echos ont publié une note interne de la Caisse nationale d'allocations familiales (CNAF) informant que 505 000 familles Françaises seront concernées par la modulation et autrement dit, par la baisse des prestations familiales. Cette part représente 10% des familles qui perçoivent les prestations.

La modulation est explicite, un couple ayant deux enfants et des revenus de 6 000 € net ne percevra plus que 50% des allocations actuelles. Le montant passera de 129,35 € à 64,75 €. Bon à savoir : chaque enfant supplémentaire augmente le plafond de 500 €. Le même couple avec trois enfants et des revenus de 6 000 € net continuera de percevoir l’intégralité des prestations.

Baisse des allocations : rééquilibrer le budget

La note interne estime qu’un peu plus de 250 000 familles ne percevront plus que le quart des prestations qu’elles perçoivent actuellement. Une baisse conséquente qu’il faudra anticiper afin de ne pas se retrouver dans une situation financière instable. La perte moyenne s’élève à 127 € par mois. Selon le Figaro, un couple de 4 enfants et ayant des revenus mensuels de 9 000 € devra faire face à une baisse de plus de 4 000 € à l’année.

Si les finances des ménages concernés ne permettent pas d’absorber cette baisse, il faudra trouver des solutions pour rééquilibrer le budget comme la baisse des dépenses, le regroupement de crédits ou encore la renégociation de prêt immobilier.

Modulation des allocations familiales et rachat de crédits

La modulation qui prendra ses fonctions à compter de juillet 2015 sera également prise en compte dans l’étude des dossiers de regroupement de crédits. Actuellement, les établissements de crédits prennent en compte le montant des allocations familiales perçues pour établir la faisabilité de l’opération. Ils prendront désormais en compte le nouveau plafond issu de la modulation, ce qui pourrait entrainer une évolution des critères d’acceptation.

La simulation de regroupement de prêts permet de savoir si le projet reste réalisable pour un ménage en fonction de sa situation actuelle et de sa situation après modulation des allocations familiales. Cette simulation est gratuite et sans engagement.