Simulez votre rachat de crédit

Jusqu'à -60% sur vos mensualités

Vous êtes ?

Gratuit & sans engagement

De plus en plus d’observateurs s’interrogent sur la nécessité de porter une attention particulière à l’évolution des taux d’intérêt. En effet, la question est de savoir à profitent cette tendance baissière des taux ?

Taux d’intérêt immobilier : plusieurs mois de baisse

En général, l’été est synonyme de stagnation voire de hausse des taux d’intérêt des crédits. Cette année, ils ont continué leur baisse commencée il y a 10 mois.

En moyenne, les établissements prêteurs accordent un prêt à 2,70 % sur une durée de 15 ans et 2,95 % sur 20 ans, soit à 5 et 10 points de base de moins qu’en juillet.

La période est également propice pour ceux qui préfèrent les durées longues, les crédits sur 25 ans ont également reculé de 10 points de base pour se fixer à 3,40 %.

Comme toujours, cette baisse est justifiée par la concurrence que se livrent les organismes prêteurs qui sont loin d’avoir rempli leurs objectifs commerciaux.

La baisse des taux est également due à la baisse des taux auxquels les banques empruntent les fonds prêtés ensuite aux particuliers. Il s’agit des obligations assimilables du trésor (OAT 10 ans). Les établissements prêteurs peuvent donc se permettre de prêter à des taux très bas tout en maintenant leurs bénéfices.

Tendance baissière des taux : des avis divergents

Depuis plusieurs mois, de nombreux observateurs s’interrogent sur les effets bénéfiques de la baisse des taux d’intérêt sur le marché immobilier et sur le crédit.

Dans le dernier rapport de l’Observatoire Crédit logement, les mots sont très justes cette fois « il faut remonter 40 ans plus tôt pour trouver un tel prix de l’argent pour les emprunteurs ».

Cependant, depuis 10 mois, les emprunteurs ont eu droit à plusieurs analyses d’observateurs et d’experts de tout horizon.

Certes, la plupart présentent cette tendance baissière comme une opportunité permettant aux ménages d’acheter et aux emprunteurs de baisser leurs mensualités via un regroupement de crédits (immobilier et consommation).

Mais quelques-uns mettent clairement en cause les effets de cette baisse sur les prêteurs qui minimisent leurs marges de façon inquiétante, quitte à se rattraper sur d’autres services et produits (assurance emprunteur).

Quelques astuces en période de taux compétitifs 

Voici deux astuces pour mieux profiter de la baisse continue des taux qui est caractérisée par un risque de résistance voire d’enchérissement des prix immobiliers.

Regroupement de crédit immobilier : ceux qui ont déjà un ou plusieurs crédits en cours, peuvent quand même bénéficier de la baisse des taux en regroupant tous leurs crédits encours (immobilier et consommation) aux conditions actuelles d’emprunt.

Négocier un transfert de prêt : certainement, la baisse de taux ne durera pas éternellement, il peut donc être intéressant d’obtenir de son prêteur une option de transfert de prêt en cas d’achat-revente.