Simulez votre rachat de crédit

Jusqu'à -60% sur vos mensualités

 

 

Gratuit & sans engagement

Plus d’un tiers des départements ont constaté une hausse au niveau de leur taux de taxe foncière. Certains départements connaissent une augmentation très élevée.

Propriétaire : crédit immobilier

De nombreux français désirent posséder leur propre bien immobilier, devenir propriétaire d’un logement qui constituera leur patrimoine, qui sera par la suite légué à leurs descendants.

Pour se faire, la majorité a recourt au crédit immobilier pour bénéficier de fonds suffisants pour l’achat du bien. Une idée simple leur vient à l’esprit, la mensualité de l’emprunt remplace ainsi le montant du loyer payable que s’ils étaient locataires, sachant qu’au terme des échéances, le bien leur appartient.

Mais certains emprunteurs se retrouvent au pied du mur, ils ne parviennent pas à rembourser les mensualités de leur crédit tout en assumant les dépensent quotidiennes, s’ajoute à cela le paiement de la taxe d’habitation et de la taxe foncière.

De plus en plus d’emprunteurs font alors appel au rachat de crédits comme solution, cette opération bancaire permet de regrouper ses emprunts en un prêt unique avec une mensualité allégée pour ainsi rééquilibrer leur budget, cela grâce à un allongement de la durée du prêt.

Propriétaire : une hausse de l’impôt

Il est à noter qu’un grand nombre de départements ont augmenté l’impôt foncier, une augmentation due selon eux, à une forte montée des dépenses sociales (RSA), avec en parallèle une diminution des dotations de l’Etat.

En effet, plus d’un tiers des départements ont augmenté les taux de taxe foncière sur les propriétés bâties. L’Ile-de-France est la région la plus touchée, avec par exemple une augmentation de 66 % pour les Yvelines, passant de 5 à 12,58 %, soit une hausse de 125 euros par foyer.

Une hausse qui n’est pas pour plaire aux propriétaires résidant dans les Yvelines. Parmi les autres départements, le Nord connait également une augmentation de 25,7 %.