Simulez votre rachat de crédit

Jusqu'à -60% sur vos mensualités

Vous êtes ?

Gratuit & sans engagement

Selon une note publiée par l’Observatoire Crédit Logement/CSA, le nombre de jeunes ménages accédant à la propriété baisse de manière « particulièrement rapide » malgré des conditions très avantageuses.

L’accession à la propriété pour les primo accédant est en panne

Malgré les conditions d’octroi particulièrement favorables pour les jeunes ménages à fort potentiel, force est de constater que le nombre des jeunes ménages accédant à la propriété en est baisse depuis plusieurs mois.

Selon l’Observatoire Crédit Logement/CSA, les principales sources de cette tendance sont la dégradation économique générale et du moindre nombre de prêts à taux zéro (PTZ+) accordés.

Le prêt à taux zéro représentait pour cette catégorie d’emprunteur auparavant un billet d’entrée sur le marché immobilier.

Rappelons que ce type de crédit immobilier a été supprimé depuis janvier 2012 pour être recentré sur le marché du neuf où les prix ont augmenté et sur les foyers modestes. De ce fait, le nombre de prêt immobilier à taux zéro (PTZ+) accordés chaque année a baissé aux alentours de 40 000. 

Selon les chiffres publiés par l’Observatoire Crédit Logement/CSA,  les moins de 35 ans ne représentent plus que 44 % des accédants à la propriété contre plus de 52 % en 2009.

Un repli également expliqué du fait que seulement un jeune ménage sur cinq obtient un prêt sur 25 ans et plus, contre un sur trois en 2011.

Des accédant à la propriété plus aisés et plus âgés

Mise à part les jeunes ménages, le nombre des accédant à la propriété pour les foyers modestes baisse aussi, ceux qui gagnent moins de trois fois le salaire minimum légal (Smic) représentent 37 %, contre près de 42 % en 2009. En même temps, ceux qui gagnent au moins 5 fois le Smic sont désormais à 24 % contre 19 % en 2009.

Ainsi, les foyers qui réalisent leur projet d’accession à la propriété sont donc plus aisés et mieux dotés en apport personnel.

Dans son étude réalisée auprès de la quasi-totalité des établissements de crédit et qui porte sur plus de 76 000 dossiers collectés dont 41 900 accessions, l’Observatoire constate une nette progression du nombre des acheteurs plus âgés. La proportion des 35 à 45 ans est de 29 % en 2009 et près de 33 % aujourd’hui. Celle des 45 à 55 ans est de 15,5 % à ce jour, contre 12 % en 2009 et celle des plus de 55 ans passe à 6,9%, contre 5,5 %.

Crédit immobilier : des conditions favorables jusqu’en 2015

En fin juin, le taux moyen des crédits immobiliers était à 2,80 %, il a perdu près de 30 points de base en seulement 8 mois, un record. Jamais les taux n’étaient descendus aussi bas pendant aussi longtemps depuis de la fin des années 1940.

Selon plusieurs spécialistes, la tendance actuelle du marché immobilier, marquée par des taux bas et des critères d’octroi allégés, devrait rester bonne jusqu’au dernier trimestre 2014 et très probablement jusqu’en 2015.

De plus, pour le prêt à taux zéro (PTZ+), le gouvernement va rallonger la durée de remboursement de ce prêt et relever les plafonds de revenus des foyers éligibles dans le but d’en distribuer deux fois plus. Ce qui va certainement optimiser la tendance actuelle du marché immobilier.