Depuis un an, les chiffres du ministère du logement montrent une forte augmentation du nombre de permis de construire délivrés dans l’Hexagone. Selon l’INSEE, les ménages investissent  également de plus en plus dans la pierre depuis fin 2015.

Développement des constructions immobilières

Au 3ème trimestre de cette année, le nombre d’habitations autorisées à être construites sur le territoire français a augmenté de 6.3% en comparaison du trimestre précédent. Depuis les douze derniers mois, 367 000 logements ont commencé à être bâtis, représentant 8.1% de progression par rapport à l’année dernière.

Ces augmentations ont pu être visibles grâce à la recrudescence des permis de construire délivrés par les mairies et les taux bas instaurés par les banques. Les nouveaux investisseurs bénéficient depuis quelques mois de conditions d’accès aux crédits immobiliers très avantageuses et attractives puisque les taux d’intérêt sont bas.

L’Etat soutient également cette montée en puissance en faisant profiter les acquéreurs du mécanisme de défiscalisation Pinel dans le cadre d’un investissement locatif. Toutefois, les chiffres actualisés comprennent également les travaux effectués dans des logements anciens donc ils ne concernent pas que les constructions neuves.

Progression de l’investissement dans l’immobilier

La politique non conventionnelle de la Banque Centrale Européenne a redonné des couleurs au prêt à l’habitat en mettant en place une politique de taux bas. C’est la raison pour laquelle les ménages français misent tout sur cette période pour devenir propriétaires.

C’est dans ce contexte que les particuliers investissent dans des résidences principales ou des logements à des fins locatives. Le marché de l’immobilier est l’un des seuls à présenter un ratio risque / rentabilité favorable à l’investissement.

C’est donc tout naturellement qu’avec les taux actuels, les ménages se tournent vers l’achat d’un bien immobilier pour développer leur patrimoine.