L’augmentation des prix bancaires effectuée en 2017 par les établissements bancaires traditionnels est bénéfique aux banques en ligne qui en profitent pour attirer de plus en plus de nouveaux clients.

Les banques en ligne fonctionnent différemment

Bien que les banques virtuelles soient des filiales de grands groupes bancaires mondiaux, elles n’ont pas du tout le même fonctionnement que les établissements traditionnels. La grande nouveauté est la disparition des agences : toutes les opérations se font sur internet ou par téléphone.

Désormais, lorsque le client veut obtenir des conseils sur un produit bancaire ou tout simplement souscrire une nouvelle offre, il doit le faire par téléphone ou sur internet. Des conseillers sont disponibles pour répondre aux questions de leurs clients, comme pour les organismes habituels, sauf qu’il n’y a aucune chance pour que le client soit un jour en face d’un conseiller.

Pour effectuer une transaction financière d’un compte à un autre, le souscripteur n’aura plus qu’à se connecter à son compte en ligne, lui permettant de suivre ses comptes en étant totalement autonome. S’il souhaite faire la demande d’un crédit ou souscrire une assurance-vie, alors il devra également le faire sur le site internet de l’établissement.

Des tarifs plus attractifs dans les banques en ligne

Les clients des banques en ligne sont principalement satisfaits des tarifs qu’elles appliquent puisqu’ils sont, dans la majeure partie des cas, inférieurs à ceux des organismes traditionnels. Les banques virtuelles ne facturent aucun frais de tenue de compte, alors que les grands groupes ont tous augmenté leurs prix en début d’année 2017, « sans aucune raison valable » selon certains spécialistes.

L’enjeu est donc numérique, mais également financier. Les banques en ligne sont, pour le moment, imbattables concernant les frais de base, notamment le coût dédié à la mise en place de prélèvement et les frais liés à la gestion des comptes, qui sont totalement gratuits. Ce sont surtout les économies que peuvent faire les ménages français qui induisent la montée en puissance de ces organismes depuis quelques mois.

Parmi les grands changements de 2017, la mise en application de la loi Macron le 6 février 2017 va permettre une meilleure mobilité des clients bancaires d’un établissement à un autre, amplifiant la concurrence déjà accrue que se livrent les banques depuis la baisse des taux.