Par la voix de son ministre des Finances, Michel Sapin, le gouvernement a annoncé la mise en place d’un comparateur public des tarifs bancaires d’ici fin 2015. Il sera gratuit.

Tarifs bancaires : bientôt un système de comparaison

D’ici la fin de l’année 2015, le gouvernement va mettre en place une calculette pour comparer gratuitement les services et les tarifs bancaires.

Elle sera offerte à tous les clients et pratiquée par l’ensemble des banques selon Michel Sapin, le ministre des Finances.

Cependant, cette calculette s’appliquera principalement aux grands tarifs de base comme le coût d’une carte de paiement, le coût d’un chéquier ou de la régularisation d’incident de paiement.

Elle sera complètement neutre. Autrement dit, elle ne favorisera aucune banque et ne mettra pas en avant certains services bancaires par rapport à d’autres.

Pour cela, la transparence du système sera encadrée par une charte élaborée d’ici septembre. Celle-ci associera les représentants des banques et des associations de consommateurs.

Un comparateur pour faciliter la mobilité bancaire

Favoriser la concurrence dans le secteur bancaire, faire baisser les principaux tarifs bancaires sont entre autres les effets attendus de cette calculette.

Ces résultats escomptés doivent naturellement favoriser et faciliter la mobilité bancaire, l’un des points phares du projet de la loi Macron.

Le ministre des Finances souhaite une simplification et une gratuité absolues pour les clients dans les modalités de la mobilité bancaire.

Certes, avec les nouvelles mesures, les règles de la mobilité bancaire ont été assouplies, on peut changer de banque plus facilement qu’avant, mais l’objectif du gouvernement est de le faire de manière automatisée, voir industrielle.

A savoir que depuis début avril, un amendement à la loi Macron prévoit la possibilité de transférer automatiquement sa domiciliation bancaire.

Avec sa seule signature, le client autorise son nouvel établissement bancaire à réaliser en son nom le transfert de certaines opérations bancaires (virement, prélèvement).