Les foyers français sont très attachés à la sécurité, ils privilégient donc les placements de confiance comme l’immobilier. Le marché de la pierre reste une valeur sûre en 2017, valorisée par des conditions d’emprunts exceptionnelles malgré une légère hausse des taux.

L’immobilier : un investissement prioritaire en 2017

L’acquisition d’un logement reste une priorité pour une majorité de foyers car le marché reste relativement stable lors d’une période d’instabilité économique et politique. Les Français sont connus pour investir dans des placements plutôt sereins, dont les risques sont très bas.

Selon les baromètres d’experts immobiliers, les foyers investissent dans la pierre dans le but d’y habiter dans la majorité des cas. Ils sont également beaucoup à vouloir faire un investissement locatif afin de percevoir un revenu constant supplémentaire et épargner pour la retraite.

En 2017, l’acquisition immobilière reste le placement préféré des Français qui se plaisent à investir dans la pierre plutôt que de thésauriser leurs liquidités ou les déposer dans des assurances-vie et des placements boursiers plus risqués.

Si les Français ont tant investi l’année dernière et continuent de le faire en 2017, c’est surtout grâce aux taux d’intérêt attractifs. C’est d’ailleurs la principale motivation d’achat immobilier sur le territoire français et l’origine du succès grandissant des renégociations de prêt et des rachats de crédits.

Immobilier : que se passe-t-il avec la hausse des taux d’intérêt ?

Les modalités d’accès des financements à l’habitat ont considérablement augmenté le pouvoir d’achat des ménages qui se sont rués vers leurs banques pour acheter une habitation. Toutefois, les barèmes ont repris des couleurs début 2017 et ce mois-ci, il semble que la hausse des taux d’intérêt se confirme une fois de plus.

La lente remontée du coût des prêts immobiliers n’a pas encore eu d’effet notaire sur le souhait des Français à devenir propriétaires.

Même si les barèmes bancaires repartent à la hausse depuis le début de l’année 2017, il est encore temps de renégocier les clauses de son crédit immobilier. Ils sont nombreux à prendre rendez-vous avec leur banque pour réduire leurs mensualités en bénéficiant des modalités encore avantageuses des organismes de crédit en France.

D’après les observations des spécialistes de la pierre, l’augmentation modérée des barèmes a poussé les foyers à souscrire plus rapidement un financement bancaire et les emprunteurs à se tourner vers des établissements de regroupement de crédits afin de réduire le montant de leurs remboursements mensuels.