Le monde de la finance va devoir s’adapter aux nouvelles exigences législatives dans l’Hexagone, faire face à de nouveaux enjeux et se livrer à des projets inédits.

Augmentation du coût des crédits et diminution des rendements des assurances-vie

L’année 2016 aura été une année de baisse constante des taux d’intérêt, réduisant ainsi le coût total des crédits contractés par les ménages qui ont été nombreux à s’endetter à moindre coût pour réaliser leurs projets. La légère hausse des barèmes annoncée au mois de décembre continue son ascension en ce début d’année mais devrait toutefois se stabiliser en raison de l’ambition commerciale des organismes prêteurs pour l’année 2017. Le nombre de financements en France devrait retrouver un équilibre, imputable au niveau des barèmes qui se maintiennent en dessous de ceux de 2015, ajouté à la concurrence accrue entre les banques et l’arrivée du nouveau PTZ.

L’horizon est un peu moins rose du côté des assurances-vie dont les rendements ont souffert des taux de rémunération exceptionnellement bas en 2016. Le montant alloué à la rémunération des fonds en euros ne devrait pas se rétablir selon certains experts financiers, et serait même susceptible de baisser davantage. En effet, l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR) a appelé les assureurs-vie à ralentir davantage les rendements produits par ces fonds dont le montant apporté demeure garanti. Pour les assureurs-vie, l’enjeu est désormais d’orienter leurs clients vers les placements plus risqués, à savoir vers les unités de compte. Le capital est investi au sein des marchés financiers, entraînant en général plus de profits pour l’épargnant mais le montant déposé au préalable n’est pas garanti.

Les réformes modifient l’univers de la finance

En été 2017, le livret A va également devoir supporter des changements puisque le gouvernement français a reconsidéré la formule du taux de rendement. Les deux éléments permettant le calcul du taux, à savoir le niveau des prix et les taux courts, vont être lissés sur 6 mois. Cette nouvelle formule va impacter directement les épargnants puisque les taux vont tourner autour de 0,25% contre 0,75% actuellement. Dans le cas où le gouvernement décide de ne pas maintenir le taux actuel, la modification s’effectuera au mois de juillet 2017 sur l’ensemble du territoire français.

Dans un souci de renforcement de la solidité du système bancaire actuel, le comité de Bâle s’est réuni fin 2016 pour entamer des négociations à propos d’une potentielle réforme du calcul des risques de crédits. La décision définitive sera donnée ce mois-ci et portera sur les quantités de capitaux propres que devront conserver les prêteurs pour atténuer leurs prises de risques.

A partir du 6 février 2017, les ménages voulant quitter leur banque pourront le faire plus aisément puisque le processus sera modifié avec la loi Macron. Pour transférer un compte bancaire dans un autre établissement, les délais sont très stricts : l’opération doit être effectuée sous 22 jours. La mise en application de la loi devrait accroître la concurrence que se livrent les banques pour garder et surtout fidéliser leurs nouveaux clients.

L’intelligence artificielle au service des banques

Afin d’aider les conseillers bancaires à consolider la sécurité des opérations automatiques effectuées d’un compte à un autre, certaines grandes entreprises bancaires testent actuellement la mise en place de robots intelligents. Ces robots seraient en mesure d’inventorier les habitudes d’achat des clients afin d’en valider l’origine lors d’une future transaction. Si l’intelligence artificielle (IA) détecte un achat litigieux, alors le paiement sera refusé et aucune somme ne sera débitée sur le compte du client, évitant ainsi une fraude.

D’autres innovations sont expérimentées en ce moment, celles des « chatbots » ou « agents conversationnels » qui désignent des robots capables de dialoguer avec des utilisateurs en imitant le langage humain via l’IA. Dans le cas où l’expérience s’avère être un succès, ces robots pourraient venir en aide et assister les clients sur internet ou par SMS de jour comme de nuit.