Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) est une nouvelle fois reconduit pour l’année 2018. Avec quelques modifications apportées chaque année, cette aide permet aux ménages de déduire de leurs impôts certaines dépenses liées aux travaux d’amélioration énergétique de leur foyer. Avec ce prolongement jusqu’en 2018, quels sont les modifications du crédit d’impôt ?

Certains équipement exclus de la liste des travaux éligibles

Le crédit d’impôt en faveur de la transition énergétique va désormais exclure certains équipements jugés énergétiquement peu performant de la liste des travaux éligibles à cette aide. Ainsi, les chaudières hautes performances énergétique consommant du fioul par exemple ne peuvent plus être déduit d’impôt. Efficace mais polluante, elles bénéficient tout de même d’une TVA réduite à 5,5%. Toutefois, les chaudières très hautes performances fonctionnant au gaz bénéficient toujours du crédit d’impôt jusqu’à 30% des dépenses. A noter : tous les équipements anciennement éligibles et souscrit avant le 1 janvier 2018 seront pris en compte lors du crédit d’impôt. Concernant les chaudières très hautes performances fonctionnant à fioul, elles peuvent bénéficier d’une aide à hauteur de 15% du crédit d’impôt jusqu’au 30 juin.

Une isolation extérieur plus difficile à mettre en place

Concernant les travaux d’isolation, certains sont exclus de la liste éligible à une déduction d’impôt. Plus précisément, les travaux d’isolation thermique des fenêtres, les portes d’entrée et les volets donnant sur l’extérieur ne peuvent plus bénéficier de cette aide, mis à part les ménages ayant acceptés un devis et versés un acompte avant le 1er janvier 2018. Quant aux autres types d’isolation thermique, ceux-ci peuvent toujours prétendre au crédit d’impôt jusqu’à hauteur de 30%.

Des nouvelles catégories éligibles en 2018

En 2018, deux nouvelles catégories font faire leurs apparitions dans les travaux éligibles au crédit d’impôt : les frais de raccordement à un réseau de chaleur ou de froid alimenté par des énergies renouvelables et les frais d’audit de performance énergétique pouvant aiguiller sur les travaux à réaliser. Concernant les autres catégories du crédit d’impôt (pompe à chaleur, panneaux photovoltaïques, isolation, chaudière, etc.), elles sont toujours présentes. Pour consulter la liste des travaux éligibles au crédit d’impôt, le site du gouvernement propose de nombreuses informations à ce sujet.