Avec les réformes sur certains prêts conventionnés comme le PTZ ou dispositif Pinel, les primo-accédants souhaitent bénéficier de ces aides avant que celles-ci ne soient conditionnées à certaines zones ou plafonnées à certains montants. Avec une part représentant 59% des dossiers de crédit immobilier en octobre, les primo-accédant sont de plus en plus présents.

Crédit immobilier : les primo-accédants mis en avant

En octobre, 88% des dossiers de crédit immobilier ont concerné l’achat d’une résidence principale. Parmi ce pourcentage, 59% de ces dossiers appartenaient à des primo-accédants souhaitant acquérir leur première résidence.

Ce pourcentage peut s’expliquer par le fait que certains dispositifs comme le PTZ et le Pinel vont être recentrés sur des zones plus tendues et ne permettront plus à de nombreux profils d’accéder à la propriété via ces aides.

En effet, même si ces dispositifs ont été prolongés pour 4 années supplémentaires, le PTZ ne sera disponible que dans les zones A, A bis, B1, B2 et C laissant les autres zones géographique. Quant au dispositif Pinel, ce dernier ne sera disponible que pour les emprunteurs ayant un permis de construire déposé avant le 31 décembre 2017.

A noter : les logements concernés par le dispositif Pinel doivent être acquis au plus tard le 31 décembre 2018

Crédit immobilier : une forte présence de l’ancien

Sur les 59% des dossiers concernant l’achat d’une résidence principale par des primo-accédants, 80% d’entre eux ont choisi d’acheter dans l’ancien.

Concernant les accédants, l’achat d’une résidence dans l’ancien représente également 8 opérations sur 10, ce qui montre une grande tendance des emprunteurs à choisir l’ancien comme résidence principale.

Hormis le fait que les principales opérations s’effectuent pour l’achat d’une propriété classée dans l’ancien, les résidences locatives ont représenté 9% des opérations durant le mois d’octobre tandis que les résidences secondaires et les commerces ont représenté 3% de ces opérations.