Le repli de la demande de crédits depuis le début de l’année et une offre commerciale agressive des banques en ligne poussent les banques traditionnelles à s’adapter et à proposer des tarifs toujours plus bas. Les ménages qui souhaitent souscrire un crédit ont donc tout intérêt à comparer les banques pour trouver l’offre la moins chère.

Des tarifs bancaires qui manquent parfois de clarté

Qu’il s’agisse des coûts de gestion, des retraits effectués dans une autre banque, des services à distance ou des frais par virement SEPA, les frais bancaires s’appliquent à de nombreuses opérations et rares sont les personnes qui connaissent l’ampleur de ces surfacturations.

Même si ces sommes ne semblent pas très importantes lorsqu’elles sont prises individuellement, leur montant cumulé peut parfois atteindre des sommets, pour peu qu’il y ait eu des retraits à l’étranger et des découverts non autorisés, par exemple. En octobre 2017, une étude de l’UFC Que Choisir révélait les tarifs exorbitants que facturent certaines banques à leurs clients en cas d’incidents de paiement. Cette pratique, peu éthique, pénalise généralement les ménages les plus vulnérables et augmente le risque de surendettement.

La comparaison des offres : une étape indispensable

Pour lutter contre ces frais abusifs et pour permettre aux consommateurs de comparer plus facilement les offres bancaires, des garde-fous ont été mis en place. Grâce aux récentes évolutions de la législation, les banques ont désormais un devoir d’information. Les frais bancaires doivent être moins opaques afin de délivrer aux consommateurs des informations fiables. Les clients peuvent de cette manière anticiper d’éventuels frais à venir et ajuster leur budget pour ne pas se retrouver dans le rouge.

Cette facilité d’accès à l’information permet aux clients de choisir rapidement la banque la plus adaptée à leurs besoins et de réaliser ainsi des économies substantielles, jusqu’à plusieurs centaines d’euros par an. La loi Macron sur la mobilité bancaire simplifie grandement les démarches des particuliers qui souhaitent changer de banque en raison de tarifs trop élevés. Cette ouverture à la concurrence permet de faire pression sur les banques pour abaisser au maximum l’ensemble des frais applicables.

Néanmoins, il est nécessaire de prêter attention à tous les détails d’une offre bancaire. Certains organismes réduisent les coûts en supprimant des services qui deviennent des options payantes (plus chères généralement). La comparaison sur Internet permet le plus souvent de trouver les meilleurs prix sans avoir à consulter des dizaines de banques et à passer au crible chaque proposition. Ce petit réflexe peut considérablement changer la donne.